samedi 27 septembre 2014

      HISTOIRES DE P'TITES GIRLS 

           ET DE P'TITS GARS





                   Ecrit et raconté par Dominique Corazza        

Synopsis 
Le spectacle raconte quatre histoires de quatre enfants d’aujourd’hui.

« La taupe féroce » : c’est l’histoire d’une p’tite girl qui, en appelant sa maman sur son téléphone portable tombe sur un drôle de rat, qui la conduit chez mamie Biscotte, où elle doit affronter la taupe féroce avec l’aide d’un p’tit gars et du ver solitaire…

« Le rêve de Diridinka » : c’est l’histoire d’une petite fille qui a un nom à coucher dehors, un papa qui n’est jamais là et une maman DÉ-BOR-DÉE. C’est pour ça que Diridinka doit dormir chez les uns et chez les autres. Chez « des » qu’elle connaît et chez « des » qu’elle ne connaît pas. Heureusement, Diridinka a un rêve. Un rêve puissant qui se réalisera grâce à Petit Pou et aux oiseaux noirs…

« Le petit garçon qui piquait des colères pas possibles » : comme le dit le titre, c’est l’histoire d’un petit garçon qui, dès qu’on le contrarie, pique des colères pas possibles avec des conséquences catastrophiques pour toute sa famille. Comme le jour où, emporté par sa colère, il creuse un trou dans sa maison et atterrit dans les galeries d’un troll qui habite juste en dessous…

« Dame Babine » : Petit Pierre est un petit garçon comme tous les petits garçons : il va à l’école, il a plein de copains, il se fait des bosses. Il a juste un problème : il a peur du loup noir qui se cache dans les placards, les armoires et les tiroirs. Alors, quand son papa décide qu’il est temps pour lui de dormir dans le noir, la porte de sa chambre fermée, c’est la panique…


Public concerné : enfants (à partir de 5 ans) et tout public.

Durée : 1H

Tarif : 370 euros

Fiche technique :
Ce spectacle peut être joué partout et ne nécessite aucune installation technique particulière.

Dates prévues:

- Samedi 4 octobre 2014, Salle des fêtes, Douville, 20H30
- Dimanche 30 novembre 2014, Villefranche de Lonchat, à 15H.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire